Menu de Saint-Valentin

Menu de 

Saint-Valentin

Et si on se faisait un dîner au lit ?

Source de jeu pour ne pas avoir la frousse d’enjeux que l’on ne saurait voir, imaginer un menu de Saint-Valentin peut s’avérer aussi amusant que de le déguster. De la fraîcheur, de la gourmandise, de l’envie, tout en respectant la saison et les goûts de chacun. Certes, mais avec un petit peu plus de piquant c’est encore mieux ! Et si votre dîner du 14 s’invitait au lit ? En route !

Comme le dit l’adage, il n’y a jamais de mal à se faire du bien ! Cette phrase aura un double sens cette année. Celui des plaisirs de la table appelant, par leurs bienfaits, les plaisirs de la chambre. Déjà courus par les aztèques, quelques aliments que nous connaissons tous ont été parés par la nature de vertus aphrodisiaques. Parfois plus proches de la croyance que de la chimie, certains n’en demeurent pas moins des clefs pour ouvrir la porte de votre chambre à coucher.  

Alors de perdons plus de temps, déménagez la table basse du salon à côté du lit, mettez quelques glaçons dans un seau à champagne, allumez des bougies et le programme va pouvoir débuter. Routine au revoir, gourmandise bonsoir !

Et quoi de mieux que de commencer par une coupe d’Amour (de Deutz) ? Cette épatante et appétente cuvée de Champagne dont les fines bulles évanescentes rafraîchiront les ardeurs des plus impatients. Une sublime bouteille à transformer en magnum pour les plus amoureux, son nectar n’en sera que meilleur et plus abondant !

Comme le délice appelle les délices, l’amour appelle le caviar. Plaisir à la fois gastronomique et charnel, il se déguste à même la peau pour le réchauffer de quelques degrés juste avant d’y goûter. Véritable coup de fouet pour la circulation, c’est en prime le prétexte d’une exploration, à la recherche du meilleur endroit du corps où le déguster. Prévoyez une belle boîte, on y prend vite goût ! Poursuivons ensuite sur la fraîcheur et la légèreté avec quelques huîtres. 

Leur teneur en zinc stimulera la testostérone et finira de vous mettre en appétit pour la suite des hostilités. Quelques tranches de saumon marinées au gingembre (dont on ne présente plus les vertus) et des tranches de pain toastées surmontées de lamelles de truffe poursuivront à merveille ce moment de gourmandise.

Cette pépite noire, dont c’est la pleine saison, a la romantique manie de stimuler la production d’androstérone, mais aussi de marquer l’instant par le souvenir qu’elle laissera dans les mémoires. Une douceur légère au chocolat conclura à merveille ce repas en amoureux avant de passer au meilleur des desserts ! Un menu à déguster ensemble, à table ou au lit, entre complicité et délices pour une soirée de Saint-Valentin inoubliable !
Et qu’importe la chimie, la magie n’a pas attendu la création du mot
« aphrodisiaque » pour faire des merveilles !

PS : La Saint-Valentin a lieu tous les jours de l’année quand on est amoureux ! Bonne dégustation, et large soif d’Amour !

λ Tom Fournié