Exposition : Prolongez l’été, partez à la mer avec Picasso !

Elle a bien failli être annulée pour cause de Covid et de confinement. Elle a pu être repoussée. Grâce à la ténacité de la directrice du musée des Beaux-Arts de Lyon, Sylvie Ramond, l’exposition Picasso, baigneuses et baigneurs accueille le public – masqué mais heureux – depuis la mi-juillet et jusqu’au 3 janvier 2021.
Qualifiée d’exceptionnelle, elle mérite largement ce qualificatif.

Il n’y avait pas eu d’exposition Picasso à Lyon depuis 1953. Et cela faisait des années que Sylvie Ramond rêvait de monter un événement autour d’un tableau de Picasso possédé par le Palais Saint-Pierre : Femme assise sur la plage.
Légué au musée en 1997 par l’actrice-collectionneuse Jacqueline Delubac, ce tableau fait partie d’une série de trois œuvres peintes en février 1937, la même année que le fameux Guernica. Les deux autres sont au Musée national Picasso à Paris et à la Peggy Guggenheim Collection à Venise. Les trois tableaux n’ont été que très rarement réunis.
L’idée était de les exposer tous les trois et de leur associer les multiples œuvres que Picasso a réalisé sur le thème des baigneuses.
Né en 1881 à Málaga, sur les rives de la Méditerranée, Picasso a grandi au bord de l’Atlantique à La Corogne, puis à Barcelone. Parisien de 1904 à 1948, il séjourne l’été à Biarritz, Cannes ou Dinard, avant de s’installer dans le Midi de la France. Picasso se passionne donc naturellement pour ce sujet traditionnel de la peinture et de la sculpture depuis ses débuts. Il peindra, ou sculptera des baigneuses tout au long de sa vie.

Près de 150 œuvres exposées
L’exposition est scénographiée en parcours didactique dans ces multiples scènes de bains et de plage, présentées chronologiquement. On comprend ainsi l’évolution de son travail : ses baigneuses se transforment au gré de son expérience hédoniste, mondaine, ludique des loisirs balnéaires, et de sa réflexion artistique.
Suivre les avatars de la Baigneuse de Picasso, c’est traverser l’ensemble de sa création et de sa vie.
Cette traversée est ponctuée d’œuvres d’artistes du passé, comme Jean Auguste Dominique Ingres, Paul Cézanne ou Auguste Renoir, qui ont influencé Picasso dans le traitement de ce sujet. Des artistes modernes et contemporains – Francis Bacon, Niki de Saint-Phalle notamment – sont également présentés car ils se sont intéressés aux baigneuses picassiennes, ont trouvé en elles une source d’inspiration ou le prétexte à une confrontation.
D’une richesse presque étourdissante, l’exposition présente aussi de nombreuses photos de Picasso, ses femmes et ses amis, en situation à la plage bien sûr, mais aussi des lettres, des cartes postales signées de grands noms : Paul Éluard, Man Ray…
En tout ce sont près de 150 œuvres issues d’importantes collections publiques européennes et canadiennes ainsi que de collections particulières qui sont présentées, sans compter les pièces d’archives. Incontournable !
Réservation en ligne obligatoire sur mba-lyon.fr
Emmanuelle Blanchet