Pour vous aussi, rentrée rime avec bottes de pluie et tissu écossais ? Finie, la saison des glaces ! Il est temps d’assouvir vos envies de saveurs d’outre-Manche. Et cela tombe bien, nous avons tout ce qu’il faut ici, dans le Beaujolais. Embarquez avec nous pour découvrir quelques spécialités typiques du Royaume-Uni et savoir où les déguster à Villefranche-sur-Saône.

Manger « anglais » ? Petits rappels de géographie. Tout d’abord, mettons-nous d’accord sur les termes employés. Anglais ou britannique ? Si on veut être exact, on se doit d’utiliser l’adjectif « britannique ».

Manger « anglais » est un raccourci, pour nous, Français, et il fait parfois grincer des dents nos, amis en kilt. Si je n’abordais que la cuisine d’Angleterre, je pourrais parler de « saveurs anglaises ». Or, le pays du Loch Ness, des cornemuses et du whisky offre également du plaisir pour nos papilles. Et si vous avez été attentifs en cours d’anglais durant vos années collège, vous vous souvenez que l’Angleterre et l’Écosse (ainsi que le Pays de Galles) forment la Grande-Bretagne. Qui dit Grande-Bretagne, dit « britannique ».

Manger britannique, c’est ouvrir son palais à des saveurs d’outre-Manche variées, enrichir sa culture gastronomique et, surtout, surtout voyager !

Des recettes typiquement British

On a souvent tendance à tout mettre dans le même panier : popcorn, hamburger, bagel, baked beans, fish and chips, cookies, brownies, cheesecake, crumble, pudding, scones… Pourtant, ces spécialités culinaires ne sont pas toutes originaires de Grande-Bretagne ! Nombre d’entre elles sont nées en Europe et ont été importées aux États-Unis par les migrants, à la fin du XIXe siècle. En revanche, parmi la liste citée, le fish and chips, le crumble, le pudding et les scones sont bien des recettes traditionnelles britanniques.

Poisson pané et pommes frites, un duo à succès

Quand on parle de cuisine anglaise, il est impossible de ne pas citer le plat devenu pilier de la restauration rapide à emporter en Angleterre, j’ai nommé le fish and chips. À qui doit-il son invention ? Pourquoi est-il aussi populaire ? Simple et rapide à réaliser, le fish and chips se compose de poisson frais pané et frit, généralement du cabillaud ou de l’églefin, accompagné de pommes de terre frites également.

La qualité et la fraîcheur des produits sélectionnés permettent d’offrir la meilleure expérience gustative, je ne vous apprends rien. N’oublions pas l’ingrédient-clé qui vient couronner le tout : la sauce tartare ! Si l’on attribue souvent l’invention du fish and chips à l’Angleterre du XIXe siècle, c’est parce que deux marchands anglais, John Lees et Joseph Malin, se sont longtemps disputé le titre d’inventeur. C’est pourtant dès le XVe siècle qu’est apparu, sur le sol anglais, le premier pescado frito, prédécesseur du fish and chips, importé par les Juifs séfarades d’Espagne et du Portugal fuyant les persécutions religieuses.

Puis, c’est grâce au développement de la pêche au chalut dans la mer du Nord que la consommation de poisson s’est répandue, et que les vendeurs de fish and chips se sont multipliés dans les années 1850. Ce plat doit sa popularité à ses qualités : un plat chaud simple et facile à préparer, peu onéreux, nourrissant, rapide et pratique à manger, et surtout très bon.

Il a même échappé aux mesures de rationnement durant la Seconde Guerre mondiale, étant considéré comme un des meilleurs remontants pour ses citoyens, par le gouvernement britannique. D’après la National Federation of Fish Friers, plus de 380 millions de fish and chips sont vendus chaque année au Royaume-Uni, et 22 % des Britanniques en consomment au moins un par semaine.Enfin, son format à manger sur le pouce dans sa feuille de papier journal lui confère un atout supplémentaire : son authenticité !

Le scone, un petit pain écossais pour un Teatime parfait

Après l’emblématique fish and chips aux saveurs iodées et salées, je vous propose de finir par un scone, petit pain venu tout droit d’Écosse pour accompagner l’Afternoon tea. Cette tradition remonte à 1840. Elle a été introduite par Anna Maria Russell, duchesse de Bedford, qui souhaitait combler le petit creux entre le déjeuner et le dîner. C’est un moment social qui a très vite pris de l’importance et durant lequel sont traditionnellement servis, entre autres petits sandwichs et belles pâtisseries, des scones.

Généralement accompagnés de crème épaisse (clotted cream) et de confiture, ces petits pains ne seront que meilleurs arrosés de thé. Ils sont particulièrement populaires au Royaume-Uni où on les déguste très légèrement sucrés, contenant parfois des raisins, des groseilles ou encore des dattes ou fruits secs. En version salée, ils peuvent être garnis de fromage. On trouvera aussi des Tattie scones, ou scones de pommes de terre frit, sur la table d’un petit-déjeuner écossais complet. Aux États-Unis, les scones sont également très appréciés, mais on les dégustera typiquement plussucrés et plus secs.

Ce petit pain écossais contient essentiellement de la farine, ainsi que du lait, du beurre, du sucre (facultatif), un oeuf, de la levure et du sel. C’est une recette facile à réaliser avec des enfants. En revanche, pour vous approvisionner en clotted cream, il faudra revoir vos exigences, car elle est difficile à trouver en France. Vous pourrez alors opter pour du mascarpone, comme le suggère visitbritain.com

A Villefranche, nos adresses :

  • Sun Fish, au 57 de la rue Paul Bert pour le fish and chips
  • T’Cosy, au 647 de la rue nationale pour les scones

 

Scones : la recette traditionnelle

Scones Ingrédients pour environ 8 scones (4 personnes) :

– 230g de farine

– 150ml de lait

– 60g de beurre coupé en petits dés

– 25g de sucre

– 1 œuf

– 1 sachet de levure chimique

– 1 pincée de sel

Préparation de la recette :

Préchauffez le four à 180°C. Beurrez une plaque à pâtisserie ou recouvrez-la d’une ligne de papier sulfurisé.

Mélangez de façon homogène la farine, poudre à lever (levure chimique), le sucre et le sel dans un bol, puis versez-y le lait. Ajoutez les dés de beurre froids, sans les faire fondre, puis pétrissez pour obtenir une pâte lisse.

Étalez la pâte au rouleau à environ 2 cm d’épaisseur sur une surface farinée. Découpez des disques avec un verre ou un grand emporte-pièce rond.

Badigeonnez les scones avec l’œuf battu mélangé à un peu de lait.

Enfournez sur la grille du milieu du four jusqu’à ce que les scones soient levés et légèrement bruns dorés, entre 15 et 20 minutes. Adaptez la durée en fonction de votre four !

Pin It on Pinterest

Share This