Le Festival Cinéma Télérama donne, chaque année, une deuxième chance de voir (ou revoir) sur grand écran une sélection de 16 films marquants de l’année écoulée, ainsi que 6 avant-premières. La 24e édition a lieu du 19 au 25 janvier dans 450 cinémas français, dont Les 400 Coups. Parmi les 6 longs-métrages programmés à Villefranche on vous conseille particulièrement Compartiment 6 et La Loi de Téhéran. A voir aussi en avant-première Nos âmes d’enfants, de Mike Mills, avec Joaquin Phoenix le 22 janvier à 18h30.

 

Compartiment 6

De Juho Kuosmanen | Finlande | 1h47

Le film n’aurait pu n’être que plaisant avec un scénario déjà bien vu : une jeune femme, finlandaise, prend un train à Moscou pour se rendre sur un site archéologique en mer arctique. Elle est contrainte de partager son compartiment avec un inconnu. Cette cohabitation et d’improbables rencontres vont peu à peu rapprocher ces deux êtres que tout oppose.

C’était sans compter sur la force romanesque des voyages ferroviaires dans la grande Russie et le talent de Juho Kuosmanen, dont c’est le deuxième long-métrage après Olli Mäki, Prix Un Certain Regard 2016.  Pour son film il s’est inspiré très librement du roman de la finlandaise Rosa Liksom. En s’en éloignant pour trouver le bon angle parmi les nombreux possibles, il invente un récit très sensoriel sur le voyage, la nostalgie ressentie dans l’expérience d’un long trajet avec un inconnu qui ne l’est plus tant que ça quand l’on doit se quitter…  Histoire d’amour, peut-être, histoire d’une connexion émotionnelle surtout. Tourné en grande partie dans un « vrai » train, imposant son rythme, Compartiment 6 est un film à la grâce aussi hypnotique que poétique.

Grand Prix du Jury du festival de Cannes 2021

 

La Loi de Téhéran

De Saeed Roustayi | Iran | 2h14

En Iran, la sanction pour possession de drogue est la même que l’on ait 30 g ou 50 kg sur soi : la peine de mort. Dans ces conditions, les narcotrafiquants n’ont aucun scrupule à jouer gros et la vente de crack a explosé. Bilan : 6,5 millions de personnes ont plongé. Au terme d’une traque de plusieurs années, Samad, flic obstiné aux méthodes expéditives, met enfin la main sur le parrain de la drogue Nasser K. Alors qu’il pensait l’affaire classée, la confrontation avec le cerveau du réseau va prendre une toute autre tournure…

Le jeune réalisateur, dont c’est le deuxième long-métrage,  avait initialement pour projet de tourner un documentaire. Finalement, la documentation réunie, tant dans le monde des dealers que de la police, a servi de base à ce polar social et politique, haletant et ultra réaliste. Avec une mise en scène d’une virtuosité à couper le souffle, La Loi de Téhéran, est aussi le portrait édifiant d’une société iranienne au bord du chaos. Le film a reçu le Grand Prix et le Prix de la Critique lors du dernier Festival international du Film Policier. S’il a dû faire face à la censure, il est malgré tout un des plus gros succès populaires en Iran. Et selon le cinéaste américain William Friedkin, un des plus grands thrillers qu’il ait jamais vus…

Archives

Seront ils au palmarès de Cannes ?

Seront ils au palmarès de Cannes ?

On le sait désormais nos films d’auteurs du mois, Bergman Island et Benedetta, en compétition au 74e Festival de Cannes, ne sont pas au palmarès. Faites-vous vous même votre idée : Ils sont déjà en salles !

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This